Follow us on
Search
Or combine different search criteria.

Blog

Pour conquérir les marchés, les start-up des pays arabes ont besoin de partenaires, de trajectoires et de talents

Average: 4 (1 vote)
Sep 26, 2016 / 0 Comments
   

L’accès aux marchés est un facteur critique de croissance pour les start-up du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Les start-up qui veulent se développer doivent, dès le premier jour, parier pour des stratégies de croissance régionale et non pas simplement nationales. Mais se frayer un chemin dans des pays étrangers est une opération complexe et dépend beaucoup de la capacité à trouver des trajectoires, des talents et des partenaires pour favoriser cette expansion.

 

Continuer à lire cet article sur le blog de la banque mondiale.

Jamil Wyne

Jamil Wyne a vécu et travaillé pendant plus de six dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) comme responsable de projets et de travaux de recherche visant à développer l’esprit d’entreprise. Il a créé et dirigé Wamda Research Lab, une plateforme dédiée à la communauté des start-up de la région MENA, qui a publié de nombreux rapports, interrogé des milliers d’entrepreneurs et d’investisseurs et collaboré avec des institutions comme la Banque mondiale, General Electric et Google. Lauréat de la bourse d’études Fulbright en Syrie et Jordanie, il a travaillé pour la Banque mondiale, la Société financière internationale, INJAZ Al Arab et Ashoka. Il conseille plusieurs entreprises sociales et a participé à un ouvrage sur l’entreprenariat social dans les pays MENA. Il publiera prochainement un ouvrage sur la technologie et l’innovation dans les interventions d’aide humanitaire. Ses travaux ont été publiés dans différentes revues, de la Stanford Social Innovation Review au Huffington Post en passant par Innovations Magazine (MIT Press), le World Economic Forum, le Wall Street Journal, le Washington Post, Knowledge@Wharton ou Al Jazeera. Diplômé du Bowdoin College, il suit un programme conjoint de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies et de l’INSEAD.FR.

Comments

Leave Your Comment