Follow us on
Search
Or combine different search criteria.

Blog

Le préscolaire n’est pas un luxe

Average: 1.4 (5 votes)
Sep 17, 2015 / 0 Comments
   

En observant le paysage éducatif dans les pays du Maghreb, on a souvent l’impression que le préscolaire relève davantage d’un luxe que d’une nécessité. Tandis que les crèches, jardins d’enfants et autres établissements préscolaires fleurissent dans les grandes villes, poussés par un secteur privé qui comble le vide laissé par l’enseignement public, on note que le préscolaire public demeure un terrain en friche.
 

Afin de comprendre l’importance du préscolaire, il faudrait regarder d’un peu plus près la situation de la généralisation de l’éducation dans la région.
 

Le Maroc venant de rattraper son retard et de rejoindre l’Algérie et la Tunisie qui ont atteint la scolarisation quasi-universelle dans le primaire dans les années 1980, peut-on affirmer que les pays du Maghreb ont définitivement gagné leur bataille contre l’analphabétisme et l’ignorance ? Loin s’en faut. Certes, l’analphabétisme des plus de 15 ans a reculé au cours des dernières décennies dans les 3 pays pour se situer autour de 20% en Algérie et en Tunisie, et de 30% au Maroc ; mais il reste encore trop élevé, si on compare ce chiffre à celui de pays comme le Liban (6%) ou la Jordanie et la Turquie qui ont pratiquement éradiqué ce phénomène.

 

Continuer à lire cet article sur le blog de la Banque mondiale ici.

Kamel Braham

Kamel Braham est responsbale de programme au Bureau de la Banque mondiale à Rabat, au Maroc. Avant de rejoindre la Banque en 2006, M. Braham était directeur de la Mission de l'Université pour la Tunisie en Amérique du Nord (1997-2003)et directeur de la Planification, des statistiques et technologies de l'information au ministère de l'Enseignement supérieur (1991-1997) . Il détient une maîtrise en économie de l'Université de Tunis El Manar et de l'Ecole Nationale d'Administration.

Comments

Leave Your Comment